Dans le village blanc de Gaucin, Paul dispose d’une finca de environ 16 hectares. Le domaine compte – en plus d’environ 1700 chênes-lièges – des arbres qui produisent des noix, des châtaignes, des oranges et des citrons. Le jardin botanique connaît une énorme abondance en herbes aromatiques : du romarin, de la sauge, de la lavande, du thym… Paul parle d’un paradis terrestre. Le village se situe à une hauteur de 700 mètres et c’est précisément à ce niveau d’altitude que les fruits et les plantes aromatiques doivent leur qualité élevée. Du fait de cette altitude, la température en hiver descend en effet jusqu’à presque zéro degré, alors qu’en été on n’y connaît pas de canicule. Ainsi il faut aux fruits plus de temps pour mûrir et la teneur en sucre est bien plus élevée qu’à la moyenne. Voilà qui donne un produit plus pur et un meilleur alcool.

D’importantes préparations sont en cours afin de distiller le gin sur le domaine aussi, afin que les clients, les distributeurs, les hôteliers et les journalistes puissent venir jeter un coup d’oeil.